Caisse des Français de l’étranger (CFE)

Pour les Français résidents à l’étranger, la Sécurité Sociale française ne couvre pas les soins dispensés dans le pays de résidence, sauf dispositions particulières prévues par l’employeur. Il est possible de s’affilier soit à une assurance privée locale, soit à la Caisse des Français de l’Etranger (CFE).

Qui peut adhérer à la CFE ?

Le montant de vos cotisations à la CFE est calculé en fonction de différents facteurs : votre âge, votre salaire et la catégorie dans laquelle vous cotisez.

Pour la troisième catégorie aidée, il est impératif de se rapprocher de l’assistante sociale du Consulat général de France à Buenos Aires.

Quand adhérer ?

L’adhésion à la CFE n’est soumise à aucune condition d’âge. Vous pouvez y adhérer étant retraité et bénéficier des prestations jusqu’à votre décès.

Il est cependant préférable d’adhérer à la CFE dans les trois mois qui suivent votre départ de France, sinon vous êtes soumis à des pénalités :

  • Si vous avez quitté la France depuis plus de trois mois, un délai de carence de trois à six mois s’applique, pendant lequel vous cotisez à la CFE mais vous n’êtes pas couvert. La durée de ce délai de carence dépend de votre âge : trois mois pour les personnes de moins de 45 ans et six mois pour les personnes de plus de 45 ans.
  • Si vous avez quitté la France depuis plus de deux ans et que vous avez plus de 35 ans, la CFE demande un droit d’entrée (rétroactivité de cotisations) pouvant aller jusqu’à deux ans de cotisations.

Pour plus d’informations :
Caisse des Français de l’Etranger (CFE)
BP 100 – 77950 Rubelles
(Tél (+33) 1 64 71 70 00)
www.cfe.fr

Dernière modification : 31/10/2018

Haut de page