“Le Climat change !”. Rencontre-débat entre scientifiques et médias sur le changement climatique à l’Ambassade de France [es]

“Le Climat change !”. Rencontre-débat à l’Ambassade de France, en présence de Charly Alberti, entre scientifiques et journalistes sur la réalité et les conséquences du changement climatique. (26.02.2018)

Rencontre débat autour du changement climatique - JPEG

Le 26 février dernier à l’Ambassade, l’Ambassadeur de France Pierre Henri Guignard a animé avec Charly Alberti, batteur du groupe-phare de rock argentin Soda Stereo et désormais engagé en faveur de la protection de la planète comme Président de la Fondation R21 et Ambassadeur de bonne volonté des Nations Unies en Argentine une rencontre entre des scientifiques argentins renommés, et les médias. Objectif : expliquer toute la dimension du changement climatique et son impact au quotidien, afin d’éduquer les publics, d’accroître la prise de conscience de chacun et de changer les comportements en faveur de notre environnement.

JPEG - 849 ko
L’Ambassadeur de France en Argentine, Pierre Henri Guignard

L’Ambassadeur est intervenu pour rappeler l’importance de l’accord de Paris, sommet fondateur d’un « multilatéralisme participatif », et de maintenir une mobilisation citoyenne en faveur du climat à un moment où les Etats-Unis avaient annoncé leur décision de se retirer de l’Accord de Paris sur le climat. C’était l’objet du Sommet « One Planet » organisé à Paris le 12 décembre dernier avec le Secrétaire général des Nations Unies et le Président de la Banque mondiale, en ligne avec le slogan « Make our planet great again » lancé par le Président de la République française dès juin 2017.

Charly Alberti a appelé de ses vœux un « changement environnemental global » à la portée de tous, des acteurs les plus impactants comme des citoyens au quotidien, et a demandé aux présentateurs et chroniqueurs des médias d’informer les publics pour mieux les sensibiliser à la protection de l’environnement, de l’économie d’énergie et de ressources naturelles précieuses.

Charly Alberti et l’Ambassadeur de France en Argentine, Pierre Henri Guignard

Trois scientifiques argentins de renom, Carolina Vera, Dario Gomez et Patricia Himschoot ont présenté aux journalistes la réalité du changement climatique et insisté sur l’importance de bien éclairer les publics. Carolina Vera, vice-présidente du groupe de travail I du GIEC sur la science du climat, est intervenue pour marquer la réalité du changement climatique imputé à l’activité humaine et l’urgence d’agir face à ses effets scientifiquement avérés : si le changement climatique est un phénomène naturel, son accélération liée à l’activité humaine exacerbe l’amplitude et la fréquence des catastrophes naturelles et autres évènements climatiques extrêmes, à l’instar des vagues de chaleur d’Argentine en décembre 2013 (conjuguées à des pluies torrentielles au Brésil) ou de la force du Niño à l’été austral 2015-2016. Dario Gomez, membre du groupe du GIEC sur la mesure des émissions de gaz à effet de serre, a souligné la vertu régulatrice du feu dans la nature et son importance constante pour la vie humaine, d’où la nécessité d’en contrôler et limiter l’usage. Tous deux ont souligné les risques d’une insuffisante réduction des émissions de gaz à effet de serre, dès avant 2020 (le protocole de Kyoto restait vu comme un échec, alors même que les pays y participant avaient réduit leurs émissions au-delà de leurs engagements ; la somme des contributions nationales déposées pendant l’accord de Paris permettraient de limiter la hausse de températures à +2.7°C et non pas 3.4°C, ce qui restait un effort insuffisant). Patricia Himschoot, après avoir démontré la vulnérabilité des grandes villes aux évènements climatiques extrêmes, a donné l’exemple de quelques villes ayant développé des solutions en faveur du climat, à l’instar de l’engagement des villes membres du C40, dont Buenos Aires et Paris, de devenir neutres en carbone en 2050 :génération d’électricité éolienne à la tour Eiffel de Paris ; panneaux photovoltaïques à Las Vegas ; expérience de photosynthèse et de capture d’air à Vancouver ; plantations d’arbres à Manchester ; jardins verticaux et suspendus à Singapour….

Les climatologues Dario Gomez et Carolina Vera
Les climatologues Dario Gomez et Carolina Vera
Les climatologues Patricia Himschoot, Dario Gomez et Carolina Vera
Les climatologues Patricia Himschoot, Dario Gomez et Carolina Vera
Charly Alberti et l'Ambassadeur de France en Argentine, Pierre Henri Guignard
Charly Alberti et l’Ambassadeur de France en Argentine, Pierre Henri Guignard

Parmi la trentaine de journalistes participants, Guillermo Lobo, présentateur de la matinale d’information sur TN a pu échanger avec Charly Alberti et l’Ambassadeur Guignard. Les journalistes ont interrogé les scientifiques sur les atouts d’un discours scientifique clair et immédiat pour expliquer l’actualité météorologique quotidienne, permettre d’anticiper les effets des évènements climatiques sur l’agriculture et lutter contre les inégalités pour parvenir à un développement durable.

Charly Alberti a souligné l’importance d’agir par petits pas et rappelé les conséquences catastrophiques en termes de 150 millions de réfugiés environnementaux. L’Ambassadeur a rappelé l’urgence climatique, qualifiée par le ministre français de la transition écologique et solidaire comme étant « l’ultime injustice » contre laquelle lutter.

JPEG - 871.1 ko
Rencontre débat autour du changement climatique

Dernière modification : 15/06/2018

Haut de page