Mot de bienvenue de Pierre Henri GUIGNARD [es]

JPEG - 13.3 ko
Pierre Henri GUIGNARD Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire désigné en REPUBLIQUE ARGENTINE

14 juillet, fête nationale

Mes chers compatriotes, chers amis argentins, chers internautes,
Je suis heureux de vous adresser quelques mots à l’occasion de notre fête nationale.

L’an passé, la célébration de la fête nationale avait été profondément bouleversée par l’attentat odieux de Nice. Aujourd’hui, je veux vous inviter à vous souvenir, vous souvenir des malheureuses victimes ; et vous souvenir aussi que notre Nation est plus forte que la terreur. Tout est fait, grâce à nos forces de l’ordre auxquelles je rends hommage, pour assurer notre sécurité face à la violence aveugle. Notre diplomatie et nos forces armées sont pleinement mobilisées, avec nos partenaires internationaux, afin de combattre le terrorisme partout où il pousse ses racines. La prise de Mossoul signe une nouvelle victoire contre le terrorisme mais, soyons-en malheureusement convaincus, la lutte contre ce fléau sera longue.

***

Il y a plusieurs mois maintenant que j’ai le privilège de représenter notre pays en Argentine. Avec nos entreprises, avec nos associations, avec vos représentants nous formons, avec vous et pour vous, l’équipe de France. Une équipe énergique et qui va de l’avant. Notre action conjointe s’inscrit dans la dynamique de la visite du président de la République en février 2016, quelques semaines après l’investiture du Président Macri. Nos deux pays ont retrouvé à cette occasion une proximité fondée sur les valeurs essentielles que nos deux républiques ont en partage.

Depuis, les flux entre la France et l’Argentine ne cessent de croitre : les entreprises françaises présentes ici investissent ; nos responsables se parlent et œuvrent à la résolution des litiges hérités du passé ; nos jeunes et nos chercheurs échangent dans le cadre universitaire privilégié existant entre nos deux pays ; nos cultures dialoguent et se transforment dans le miroir de l’intérêt mutuel que nous nous portons ; nos initiatives dans les enceintes multilatérales sont notables, tant dans le domaine des droits de l’Homme que concernant le climat. Nous travaillons ensemble aux Nations unies, dans le cadre du G20, de la Francophonie, et la France soutient activement la candidature de l’Argentine à l’OCDE –une étape importante pour le retour de ce pays dans la communauté internationale- tout comme elle appuie le processus en cours de négociation d’un accord d’association entre l’Union européenne et le Mercosur, que nous souhaitons ambitieux, équilibré et prenant en compte les intérêts de tous.

Le fait que Mauricio Macri ait nommé canciller l’ambassadeur d’Argentine à Paris, notre ami Jorge Faurie, est la garantie que la plus haute autorité diplomatique argentine possède une connaissance intime de notre pays. Je lui présente de nouveau mes vœux très sincères de succès.

***

Mais le changement dépasse la relation amicale entre la France et l’Argentine.

Mes chers compatriotes, je vous appelle à être les acteurs engagés, innovants et passionnés de notre relation bilatérale. Que votre action s’exerce dans les entreprises, dans la société civile, dans nos lycées, nos Alliances ou nos universités, dans nos associations, au service de l’Etat ou tout simplement en votre qualité de citoyens : participez !

Notre pays sort d’une longue période électorale. Au terme d’une campagne animée, la France s’est choisie un jeune président, puis lui a donné une majorité ample à l’Assemblée nationale. Aujourd’hui, le temps est venu de travailler ensemble et avec efficacité. Le président de la République, Emmanuel Macron, et le Premier ministre, Edouard Philippe, se sont adressés aux Français et leur ont présenté un vaste agenda de réformes des institutions et de nos lois et règlements afin de moderniser notre pays et de retrouver le chemin de la croissance. Le gouvernement est au travail. Il a notamment affirmé pleinement son engagement européen alors que l’Union traverse une période difficile en raison du Brexit. En même temps, cette évolution exceptionnelle nous offre l’occasion inespérée de réinventer l’Europe. Il nous revient en effet d’aller ensemble de l’avant, de prendre en compte les préoccupations de ceux de nos compatriotes qui expriment leur désarroi face aux effets de l’intégration européenne et de la mondialisation. La France, 5e puissance économique mondiale, doit prouver à ses partenaires internationaux qu’elle possède toutes les ressources pour assumer sa place et les responsabilités qui découlent de son engagement européen et dans le cadre des Nations unies. Cela implique que toutes et tous participent, que chacun trouve sa place dans notre communauté nationale, ici comme ailleurs.

***

A cet égard, la tenue à Paris des jeux olympiques de 2024 sera une occasion unique de mettre en avant notre savoir-faire, notre attractivité et notre compétitivité ! Notre diplomatie soutient activement la candidature de Paris à l’organisation de ces jeux et s’inscrit pleinement dans cet esprit olympique, symbole de notre volonté d’ouverture et de paix.

S’adressant à la Nation le jour de son investiture, le Président Emmanuel Macron nous a rappelé que « le monde [avait] besoin de ce que les Françaises et les Français lui ont toujours enseigné : l’audace de la liberté, l’exigence de l’égalité, la volonté de la fraternité ». Soyons donc audacieux ensemble, exigeants avec nous-mêmes et volontaires dans la solidarité que nous nous devons.

Je vous souhaite un joyeux 14 juillet !

Vive la République !
Vive la France !

Pierre Henri Guignard
Ambassadeur de France en Argentine
(@GuignardPH)

Dernière modification : 01/08/2017

Haut de page