Prévention des risques psychiques

Les bonnes attitudes à suivre lorsque qu’un proche présente des troubles psychiques et/ou une intention suicidaire

Vous êtes inquiets. Votre colocataire a de plus en plus de phases d’agressivité, votre fils a des conduites à risque et addictives et n’arrive plus à suivre ses cours, votre ami a des propos incohérents et des attitudes inquiétantes.

Les jeunes adultes qui voyagent sur le long terme et les étudiants en échange universitaire/en stage constituent une population particulièrement vulnérable : adaptation à un nouvel environnement, apprentissage d’une nouvelle langue, perte de repères, éloignement de la cellule familiale et du cercle d’amis, décalage entre les attentes et la réalité, etc.

Les symptômes qui doivent vous alerter :

Désespoir, anxiété, attaques de panique, tristesse, fatigue, irritabilité, sentiment d’échec, isolement, agressivité, propos incohérents, hallucinations, désinvestissement scolaire ou professionnel, consommations de toxiques.

Que faire dans cette situation :

Il faut encourager la personne en état de fragilité à se rapprocher de son entourage (famille, amis, collègues, camarades de classe) ou de toute autre personne de confiance.

Ne pas hésiter à l’orienter vers un médecin ou un professionnel de la santé mentale.

Notre Consulat tient à votre disposition une liste de notoriété, sur laquelle vous trouverez les noms et coordonnées de médecins et psychiatres francophones, qui pourront proposer un accompagnement adéquat.

Si la personne en difficulté est aussi hispanophone, appeler le CAS, Centro de Asistencia al Suicida. Le numéro à composer est le 135 (CABA, gratuit) ou le (011) 5275-1135 dans le reste du pays. Site internet : www.casbuenosaires.org.ar.

En cas d’urgence : appeler le SAME (Sistema de Atención Médica de Emergencia) au 107.

Enfin, n’hésitez à contacter le service social du Consulat général de France ou le consul honoraire de votre province.

Dernière modification : 27/12/2019

Haut de page